JUILLET - AOÛT 2018

Poésie : Dans l’immense nuit

par Athanase VANTCHEV de THRACY

« Mais j’essaierai de suivre la trace,

au moins, d’un amour – 

En dehors, là, dans l’obscurité 

Profonde des prés du passé. »


Andrea Zanzotto



Ces temps de ténèbres, la hantise du néant

Et toi, ô suave poésie, lumière aux confins du silence

Dans l’immense nuit qui encercle le cœur !

La parole d’équinoxe, l’âme en incandescence,

L’ampleur du souffle, le tremblement du corps !

L’extrême rigueur du dire, l’obscure angoisse

Devenue source de clarté !

Les sentiments brisés dans un sanglot,

La solennité excessive du jour

Et l’élan dionysiaque de la création !

De larges et hauts magnolias

Qui attendent la proche tempête de chaleur !

Seigneur,

Tout est félicité immortelle !

Lumière, lumière, toute une vie

De lumière !


Athanase Vantchev de Thracy

Partager cette page

S'abonner à « Méthode »


Saisissez votre adresse mail dans l'espace ci-dessous : c'est gratuit et sans engagement

Nous contacter